29 septembre 2022

Comment devenir paysagiste autoentrepreneur ?

devenir, paysagiste, autoentrepreneur, microentrepreneur

Le métier de paysagiste est un métier très recherché qui nécessite d’avoir certaines connaissances avant de pouvoir pratiquer. Étant donné qu’il est très prometteur, on peut être tenté de commencer avec le statut d’autoentrepreneur. Cela est possible, mais il y a certaines contraintes à surmonter que vous pourrez comprendre dans cet article. Voyez donc tout ce qu’il y a à savoir pour devenir paysagiste autoentrepreneur.

Ce qu’il faut savoir sur le métier de paysagiste autoentrepreneur

Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’est pas possible pour le moment d’être paysagiste autoentrepreneur, en raison de la réglementation en vigueur. En effet, cette activité est perçue comme une activité agricole qui dépend de la MSA (Mutuelle Sociale Agricole). On peut cependant contourner légalement cette contrainte. Ainsi, il suffira de proposer plusieurs services incluant l’activité de paysagiste. En optant pour du jardinage en plus, vous pouvez exercer votre activité, tout en sachant que vous devrez acquérir d’autres compétences. Il suffira d’être juste déclarer comme exerçant une activité de « services à la personne ».

Voici quelques informations utiles à savoir :

• Vous exercez à présent une activité artisanale et êtes donc sous la tutelle de la CMA (Chambre des Métiers de l’Artisanat)
• Le code APE (activité principale exercée) change en fonction de la branche de votre choix
• Le CA annuel est plafonné à 72 600 euros.
• Le salaire mensuel est autour de 15 à 50 euros l’heure.
• Les cotisations sociales coûteront 22 % du chiffre d’affaires

Quelles sont les qualités pour être paysagiste autoentrepreneur ?

  • Savoir se vendre lorsqu’on est paysagiste autoentrepreneur

C’est un point clé parmi les qualités à avoir, car il vous faudra bien souvent vendre vos services à des clients. Par conséquent, vous devrez avoir de bonnes connaissances en techniques de vente, si vous voulez obtenir des contrats.

  • Savoir négocier lorsqu’on est paysagiste autoentrepreneur

La négociation est capitale pour un paysagiste, même si l’on ne voit pas directement en quoi cette qualité sera utile. En effet, tout entrepreneur quel que soit son domaine, est appelé à négocier ses tarifs. Des qualités de négociateurs sont nécessaires pour obtenir un tarif attractif.

  • Avoir des notions de botanique

Cela sera utile, vu les entraves de la législation du métier de paysagiste avec le statut d’autoentrepreneur. Vous devrez donc connaître un peu les plantes, leurs rôles ainsi que les produits à utiliser.

  • Posséder des notions en jardinerie

Le jardinage s’avère essentiel puisqu’il fait partie des prestations diverses pouvant être proposées pour exercer votre travail de paysagiste. À cet effet, il est essentiel de connaître les fondamentaux ainsi que les outils à utiliser.

  • Avoir de bonnes aptitudes en communication

Pour finir, une bonne qualité à avoir est l’aptitude à pouvoir communiquer efficacement à propos de votre activité professionnelle. Vous devrez en faire la publicité auprès des gens que vous rencontrez si vous désirez une expansion de votre activité. D’un autre côté, il est vital de bien communiquer avec les clients, car ils feront vivre votre travail.

Doit-on se former ou posséder un diplôme pour être paysagiste ?

Être paysagiste autoentrepreneur ne demande aucun diplôme, mais il y a un savoir-faire à posséder. Cela est évident, puisqu’il faut une certaine expérience préalable afin de réaliser des tâches pour jardinier par exemple. Dans ce sens, quelques formations sont disponibles comme :

  • Un Bac professionnel avec l’option « travaux paysagers »
  • Un Bac technologique des sciences et technologies de l’agronomie et du vivant (STAV)
  • Le Brevet d’Études professionnelles agricoles (BEPA) avec option « travaux paysagers »
  • Le Brevet professionnel agricole (BPA) avec option « travaux des aménagements paysagers »
  • Un Certificat d’Aptitude professionnelle agricole (CAPA). À ce niveau, plusieurs options sont disponibles.

La réglementation pour être autoentrepreneur paysagiste

Vous êtes sous la tutelle de la CMA, donc les démarches devront être effectuées auprès du Centre de Formalité des Entreprises dépendant, auquel il faudra s’enregistrer. À cet effet, il faudra veiller à ce que l’activité principale soit d’une nature artisanale, car être autoentrepreneur paysagiste n’est pas encore accessible. Ensuite, vous devrez déclarer exercer une activité de « services à la personne ». Il faudra remplir un formulaire dédié.

Une fois toutes ces formalités remplies, il sera d’exercer librement avec une petite contrainte. En effet, étant donné que l’activité professionnelle concerne les services à la personne, les gains comme paysagiste ne doivent pas dépasser 50 % du CA total.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L'entrepreneuriat